Assurance dégâts des eaux : quelle prise en charge ?

Qu’il s’agisse d’une rupture de tuyau, d’un évier qui déborde ou de l’eau de pluie qui s’infiltre par une fissure dans le toit, les dégâts des eaux peuvent être un véritable casse-tête. En France, il y’a chaque jour plus de 4000 dégâts des eaux du à une négligence. Et si le dégât des eaux est suffisamment grave, il peut même entraîner des dommages structurels et la formation de moisissures. C’est pourquoi il est important de souscrire une assurance contre les dégâts des eaux en tant que locataire ou prorpiétaire. Dans cet article, nous allons voir ce qui est couvert par l’assurance logement contre les dégâts des eaux et ce qui ne l’est pas.

Qu’est ce que l’assurance dégâts des eaux ?

L’assurance logement dégâts des eaux est un type d’assurance qui couvre les dommages causés par l’eau. Il peut s’agir de dommages causés par des inondations, des tempêtes, des éclatements de tuyaux et des fuites. L’assurance dégâts des eaux peut être souscrite en complément de votre police d’assurance habitation ou en tant que police autonome. En France, le tarif moyen pour réparation après un dégâts des eaux se situe entre 500€ et 3800€. Pour un simple nettoyage et déshumidification du logement, celui-ci varie entre 30 et 70€ au mètre carré selon la quantité d’eau présente.

Que couvre l’assurance dégâts des eaux ?

La plupart des polices d’assurance contre les dégâts des eaux couvrent le coût des réparations de votre maison si elle est endommagée par l’eau. Cela peut inclure les réparations des murs, des plafonds, des sols et des tapis. Dans certains cas, la police peut également couvrir le coût du remplacement des biens endommagés tels que les meubles, les vêtements et les appareils électriques. Sont couvert les dommages occasionnés par:

  • les infiltrations, au travers des toits, jointures des carrelages
  • les débordements lié à un robinet mal fermé, une baignoire qui déborde
  • Les fuites d’eau
  • des ruptures de canalisation
  • les engorgements suite à l’obstruction d’un conduit causant une surabondance d’eau

Quelle indemnisation ?

Le montant de l’indemnisation que vous recevrez de votre police d’assurance contre les dégâts des eaux dépendra du niveau de couverture que vous avez choisi. Il est important de lire les petits caractères de votre police pour savoir ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas. Certaines polices peuvent limiter le montant de l’indemnisation pour certains types de dommages, comme la formation de moisissures.

A quel montant d’indemnisation l’expert se déplace ?

La compagnie d’assurance enverra un expert pour évaluer les dommages subis par votre maison. Il déterminera ensuite le montant de l’indemnité, c’est-à-dire le montant que vous recevrez de votre police. Dans la plupart des cas, l’expert ne se déplace que si les dommages sont suffisamment graves pour le justifier. En générale les assureurs mandatent un expert que pour une indemnité supérieur à 1600€

Comment se faire rembourser après un dégâts des eaux ?

Si vous devez faire une demande d’indemnisation au titre de votre assurance dégâts des eaux, vous devrez d’abord contacter votre assureur. Celui-ci enverra alors un expert à votre domicile pour évaluer les dégâts. Une fois l’évaluation terminée, vous serez remboursé pour le coût des réparations jusqu’à concurrence de la limite de votre police.

Dans l’ensemble, l’assurance contre les dégâts des eaux est un bon moyen de protéger votre maison contre le fardeau financier potentiel des réparations. Il est important de lire les petits caractères de votre police pour comprendre ce qui est et n’est pas couvert. Vous devez également contacter votre assureur dès que possible après la survenue des dommages pour entamer le processus d’indemnisation.